« Simple, mais peut faire beaucoup »

Interview de Romain Deschamps, auteur du livre Bien gérer son entreprise avec Dolibarr - Sociétés de services et consultants (10/02/2016).

 

Logo des PatasMonkey.comBonjour Romain, tu es formateur et consultant Dolibarr et tu as créé avec Charles Benke les Patas-Monkey. C'est quoi les Patas Monkey ? Et pourquoi ce nom ?

Patas-Monkey.com est une vitrine commune à Charles Benke et moi. Nous avons souhaité créer un site internet pour présenter nos modules de manière plus explicite et détaillée que sur le Dolistore, où ils sont distribués, et permettre une prise de contact plus simple de la part des utilisateurs.

Lors de nos réflexions sur le nom du site, nous avons réalisé que nous étions tous les deux du signe astrologique chinois singe, et parmi toutes les espèces de singes, le patas nous a paru le plus sympa...

Et finalement, vu les particularités de l'animal, nous avons trouvé qu'il correspondait bien à l'idée que nous avions de notre relation aux utilisateurs de nos modules : le singe patas est le singe qui court le plus vite, et nous essayons tant bien que mal de répondre aux demandes le plus rapidement possible.


Quel est le profil des (futurs) utilisateurs que tu formes ?

Tout d'abord une précision : il m'arrive aussi d'avoir des stagiaires qui utilisent déjà Dolibarr. Dans la plupart de ces cas, je redresse la barre vers l'utilisation globale, l'organisation et le transfert des données entre les personnes et les services.

Il n'y a pas de profil standard. Les profils sont tous très différents aussi bien dans les postes et services occupés (commercial, administratif, direction...) que dans les activités des entreprises (négoce, SSII, bâtiment…).

Par contre, tous se retrouvent dans la recherche et l'utilisation d'un logiciel sans contrainte de licence, d'abonnement, la propriété de leur données et l'autonomie dans l'installation et les évolutions, même si beaucoup font finalement appel aux services d'intégrateurs.

 

« Les profils sont tous très différents aussi bien dans les postes et services occupés que dans les activités des entreprises »

 


Selon toi, quels sont les atouts de Dolibarr ?

Simplicité d'utilisation, interface intuitive, personnalisation offerte nativement, simplicité de maintenance (langage utilisé), simplicité des modifications souhaitées par l'ajout de modules additionnels ou de développement (Dolibarr est un très bon squelette sur lequel des évolutions/modifications infinies peuvent être effectuées).

Bref : simple, mais peut faire beaucoup.


Et ses limites?

La saisie en masse : Dolibarr nécessite parfois de nombreux clics, la saisie rapide au clavier n'est pas toujours possible et pratique. La comptabilité et la gestion des devises, mais plus pour longtemps ;-).


Sous certains aspects, Dolibarr est un logiciel encore en devenir. Est-ce problématique pour une entreprise ?

Oui et non, cela dépend jusqu'où veut aller l'entreprise avec Dolibarr.

Effectivement, la compta manque, mais toutes les entreprises ne font pas leur compatibilité en interne. Pour pallier cela, l'organisation des données et le back-office du logiciel permettent d'extraire ces données.

Pour d'autres sujets, les utilisateurs savent et sont prêts à participer pour améliorer Dolibarr, pas seulement en termes financiers, mais aussi en termes de détermination du besoin, d'analyse de fonctionnalités et de tests de nouvelles fonctionnalités.

L'autre avantage est la présence d'une communauté autour du logiciel avec un forum : souvent des solutions palliatives sont trouvées aux problématiques rencontrées.


Dans le monde du Libre, il existe d'autres logiciels répondant plus ou moins aux mêmes objectifs, je pense à Open Concerto ou Open ERP/Odoo. Comment les positionnerais-tu les uns par rapport aux autres? Correspondent-ils à des cibles d'utilisateurs différentes ?

Leur fonctionnalités sont très proches de celles de Dolibarr, avec des modules comptables, paie... pour Concerto.

Odoo a récemment modifié ses licences d'utilisation. Il est donc maintenant "moins libre" que Dolibarr. Les compétences en développement pour améliorer ou apporter de nouvelles fonctionnalités sont différentes de celles nécessaires pour Dolibarr et donc plus onéreuses.

Concerto fonctionne avec Java dont la programmation est aussi plus compliquée que pour Dolibarr avec son langage PHP.

Je n'ai pas connaissance d'une communauté ou d'un forum autour de ces autres logiciels. S'il en existe, ils sont moins visibles en tout cas que ceux de Dolibarr.

 

« Dolibarr est géré par une association
autour de laquelle gravitent de nombreux profils »

 

La différence majeure réside dans le fait que Dolibarr est géré par une association autour de laquelle gravitent de nombreux profils (développement, support, utilisation, intégration...) tandis que Odoo et Concerto sont gérés par des entreprises.


Ton livre Bien gérer son entreprise avec Dolibarr est écrit à l'intention des sociétés de services et consultants. Pourquoi avoir choisi précisément cette cible ?

Nativement, dans ses versions actuelles, Dolibarr propose de très nombreuses fonctionnalités. Un livre les couvrant toutes aurait été trop long et fastidieux aussi bien à rédiger qu'à lire. Il a paru plus judicieux de limiter la cible pour ne pas la perdre dans des chapitres qui présentent moins d'intérêt que d'autres par rapport à une activité.

Je réfléchis déjà à un livre sur Dolibarr et la gestion de produit. À suivre...


Dolibarr est un logiciel assez intuitif. En quoi une formation ou un livre peuvent-ils être utiles ?

D'abord, tout simplement parce que de nombreuses fonctionnalités existent mais ne sont pas toujours facilement accessibles dans les différentes pages de paramétrage et clairement expliquées dans leur activation et fonctionnement.

Ensuite, le livre donne des pistes génériques pour bien utiliser le logiciel. Une formation reste utile pour conseiller la meilleure solution selon les besoins de l'entreprise.

 

« La version finale [du livre]
comprendra en plus des chapitres sur l'utilisation
de modules additionnels »

 


Une version bêta de ton livre est paru mi-décembre. Elle couvre déjà l'essentiel des fonctionnalités natives de Dolibarr susceptibles d'intéresser son public cible. Qu'y aura-t-il en plus dans la version finale ?

Le gros est là. Mais la version finale comprendra en plus des chapitres sur l'utilisation de modules additionnels qui m'ont paru intéressants dans le cadre d'une activité de prestation de services. J'ai aussi ajouté une partie sur la gestion d'activité (projets et contrats natifs) avec là aussi des suggestions d'utilisation de modules additionnels. Enfin, pour tirer le meilleur parti de Dolibarr, j'ai complété le chapitre dédié à sa personnalisation.


Merci, Romain, pour ces réponses. Souhaites-tu ajouter quelque chose ?

Le choix d'un ERP n'est pas un choix anodin. Une analyse approfondie du besoin est nécessaire pour s'assurer que le logiciel choisi couvre ou puisse couvrir le maximum des besoins et éviter de mauvaises surprises.

Le livre permettra déjà de mieux connaître les fonctionnalités de Dolibarr au moins sur les activités de prestation de services.

Ensuite, toute la communauté est à l'écoute des besoins d'évolution du logiciel et œuvre pour que Dolibarr devienne l'outil indispensable pour gérer nos entreprises.