« J'utilise exclusivement Krita pour dessiner avec une tablette »

 

Dessin de Timothée Giet

 Interview de Timothée Giet, dessinateur, utilisateur et contributeur de Krita, et auteur du livre Dessin et peinture numérique avec Krita.
(14/06/2016)

 

 

 


Bonjour Timothée, tu es illustrateur, passionné de bandes dessinées et d'animation, et grand utilisateur du logiciel de peinture numérique Krita. Peux-tu nous raconter comment tu l'as découvert, et pourquoi tu as décidé de l'utiliser alors même qu'il en était encore à ses débuts ?

À l'époque, j'avais décidé de migrer sur un système d'exploitation GNU/Linux et de n'utiliser que des logiciels libres pour tous mes travaux. J'utilisais déjà un panel de logiciels de création graphique : GIMP, MyPaint, Inkscape, Synfig-Studio et Blender. Seulement, je recherchais toujours un logiciel dédié au dessin contenant tous les outils nécessaires pour réaliser des bandes dessinées et des animations. Un jour, je suis tombé sur la page d'accueil de Krita, où se trouvait un message expliquant que le développement était désormais focalisé sur la création d'images, y compris de bandes dessinées.


Comme d'autres graphistes à l'époque, tu ne t'es pas arrêté à ses bugs, tu as mis la main à la pâte et tu as aidé les développeurs à améliorer le logiciel. Comment ça s'est passé ?

Pour commencer, il m'a fallu compiler la version de développement du logiciel, ce qui m'a permis d'avoir une première approche du code source. Une fois lancé, le logiciel fonctionnait, mais je me retrouvais confronté à une quantité de bugs qu'il fallait d'abord reporter correctement afin qu'ils soient corrigés. Malgré les bugs, j'ai pu dessiner un petit croquis rapide qui me plaisait bien. Je l'ai envoyé sur le forum, et je me suis rapidement retrouvé à discuter avec la petite équipe de développement sur le canal IRC du projet. J'ai alors consacré une bonne partie de mon temps à les aider à le stabiliser et à l'améliorer en apportant mon expérience de dessinateur. J'ai développé un workflow de création de BD complet, et l'ai transmis en tutoriels vidéo sur le 1er DVD de la fondation Krita.


Et tu continues à y contribuer ? De quelle manière ?

Au fur et à mesure, mes contributions se sont élargies : je m'occupe des presets [préréglages] par défaut pour les brosses, les workspaces [espaces de travail] et les templates [modèles]. Je m'occupe également des icônes. J'ai contribué à quelques lignes de C++ pour ajouter des petites fonctions qui me manquaient. J'ai fait de nombreuses conférences et démonstrations dans différents pays pour présenter le logiciel ces dernières années. J'ai réalisé un second DVD tutoriel pour la fondation et en prépare actuellement un troisième (qui ne sera en fait plus sur support DVD). Ce sont mes contributions principales, mais il y en a plein d'autres plus ponctuelles en tout genre.

 

« La principale qualité de Krita
vient de ses moteurs de brosses »

 

Depuis le logiciel a considérablement évolué... lesquelles de ses fonctionnalités apprécies-tu tout particulièrement ?

J'apprécie particulièrement la manière dont fonctionne la pile de calques, avec les groupes, tous les types de calques et de masques et leurs options. La version 3.0 apporte d'ailleurs un coup de jeune à cette pile au niveau visuel et interactions. Mais évidemment la principale qualité de Krita vient de ses moteurs de brosses, qui permettent une liberté inégalée de création de brosses. Aussi, les outils d'animation enfin officiellement disponibles dans la version 3.0 ouvrent un nouveau champ d'action.


Quels types de dessins réalises-tu avec Krita ?

Cela dépend énormément des périodes. J'utilise Krita pour presque tous mes travaux graphiques : croquis, bandes dessinées, illustrations au trait ou peintes, manipulations simples d'images, et désormais dessins animés.


Une planche extraite de la bande dessinée Wasted Mutants, réalisée par Timothée GietDessines-tu exclusivement avec Krita ? Ou sinon quels autres logiciels utilises-tu ?

En ce moment j'utilise beaucoup le logiciel de dessin vectoriel Inkscape, sur des projets où je dois fournir des dessins au format SVG. Cette tendance pourrait évoluer dans le futur si le projet actuel de supporter le format SVG dans Krita aboutit comme prévu.

J'utilise toujours plusieurs autres logiciels libres pour divers types de travaux graphiques, mais à part ça, j'utilise exclusivement Krita pour dessiner avec une tablette.


Quel matériel utilises-tu ?

Comme tablette, j'ai plusieurs modèles de la marque Wacom. J'utilise principalement une Cintiq 13" et une Intuos5 medium plus facile à déplacer. Je travaille sur une station montée moi-même, et sur un laptop Clevo. Tous deux fonctionnent sur un système d'exploitation GNU/Linux : l'un sur Manjaro, l'autre sur Mageia 6 (beta).


À qui conseillerais-tu Krita ?

Pour faire simple, je conseille tout d'abord Krita à toute personne souhaitant dessiner avec une tablette graphique.

Ensuite, je le conseillerais à toute personne ayant des besoins simples de manipulation d'images. Il aurait aussi sa place dans les écoles, où il est toujours plus avantageux d'enseigner l'utilisation d'un logiciel libre qui est accessible à tous.


Quels sont, selon toi, ses points forts ?

Pour ses points forts, on peut mentionner la diversité des brosses, la versatilité de la pile de calque, le support de la gestion de la couleur, l'interface optimisée pour le travail de dessinateur, les systèmes de presets, les outils de transformation... et j'en oublie forcément.

En extra, on peut parler de la communauté de développeurs très ouverte, du fait qu'il soit libre et donc accessible/utilisable/modifiable/partageable par tous, qu'il fonctionne parfaitement sur les système d'exploitation libres GNU/Linux.


Et ses points faibles ?

Pour ses points faibles, actuellement on peut dire que les outils de textes sont très difficiles à utiliser car non maintenus depuis très longtemps, de même que les outils vectoriels en général qui ont certaines lacunes. Espérons que le projet actuel pour améliorer ces outils corrige ces lacunes.

Pour le grand public, l'autre point faible est peut-être le manque d'une version entièrement fonctionnelle pour Mac OS X et les quelques problèmes occasionnels bien souvent causés par le système d'exploitation pour certains utilisateurs de Windows, mais ces problèmes ne me touchent pas directement puisque je n'utilise pas ces systèmes d'exploitation.

 

« L'ajout des fonctions pour l'animation
apportent une petite révolution »

 

Quelles sont les nouveautés de la version 3 qui te paraissent les plus importantes ?

J'ai déjà mentionné l'ajout des fonctions pour l'animation, qui apportent une petite révolution. Il y a aussi l'ajout de l'instant-preview qui permet de générer un aperçu des coups de brosses pendant que le résultat en taille réelle est calculé, très utile pour travailler sur des grands formats et/ou avec des très grosses brosses.

J'ai aussi parlé de l'amélioration de la pile de calques qui me semble une évolution importante.

Ensuite, le nombre de petites fonctionnalités ajoutées est trop grand pour toutes les nommer ici.


Dans quelle mesure ton livre prend-t-il en compte cette dernière version ?

Le développement de Krita évolue tellement vite qu'il est difficile d'écrire un livre qui ne soit pas rapidement obsolète.

Ce livre est basé sur la version 2.9.11, dernière version stable avant la nouvelle version 3 sortie après sa parution. La version 3.0 est principalement un portage du logiciel pour passer de Qt4 à Qt5 et aux librairies KDE correspondantes. Dans ce sens, la majorité des informations dans le livre sont toujours valables dans la version 3.0. Cependant, l'enthousiasme et la productivité des développeurs ont permis d'ajouter directement un certain nombre de nouvelles fonctionnalités qui ne sont donc pas dans le livre. De nombreux changements sont prévus pour les versions suivantes, notamment sur les outils vectoriels et de textes, ainsi que des ajouts de fonctions d'animations. Lorsque le version 3 aura suffisamment mûri, il sera alors temps de mettre à jour le livre.


Merci Timothée pour tes réponses. Souhaites-tu ajouter quelque chose ?

Si vous aimez ce logiciel, n'hésitez pas à soutenir la fondation Krita ou la communauté KDE dont Krita fait partie. Et pour finir, "Have fun painting !"

Character design par Timothée Giet

 

 


Voir aussi


> Présentation de Krita

> Livre Dessin et peinture numérique avec Krita par Timothée Giet

> Interview de Nathan Lovato, game designer

> Interview de Anne Derenne, illustratrice presse et jeunesse

> Interview de Camille Bissuel, illustrateur